Choubaka dans les rues de Terre de Haut

Choubaka flâne, déambule, s’égare dans les rues et les venelles de Terre-de-Haut. Une promenade qui lui donne l’occasion d’admirer la multitude de cases créoles chamarrées et autres monuments haut en couleur du village. Ces habitations de marins pécheurs, aux toits de taules ondulées, offrent une vaste palette de couleurs vives et chatoyantes, à l’image des habitants de l’île, joyeux et chaleureux. Terre-de-Haut est décidément un véritable petit paradis, intemporel, à la douceur de vivre singulière. Choubaka garde un souvenir impérissable de ces jours heureux passés dans l’archipel des Saintes.

Nota bene : ces photos ont été prises en juin 2017 (notamment le dimanche 18 juin, jour de la Fête-Dieu où les saintois avaient décoré leurs maisons), c’est-à-dire 3 mois avant le passage de l’ouragan Maria sur les petites Antilles.