Choubak’art

ūüé® Le temps d’une pause, Choubaka se livre avec joie √† l’un de ses violons d’Ingres, la peinture. Muni de sa palette et de ses pinceaux, il couche sur la toile la vision bucolique du dernier moulin √† vent sur l’√ģle de Basse-Terre en Guadeloupe, vestiges d’une ancienne habitation sucri√®re situ√©e sur le sentier de la Coulisse √† Trois-Rivi√®res. Ce tableau r√©aliste sera montr√© au public lors de la prochaine exposition annuelle ¬ę¬†Choubak’art¬†¬Ľ.